DOSSIER DE DIGITAL CAFE

Publié le par SALOMON BIMANSHA

William Booth, né à Nottingham (Nottinghamshire) le 10 avril 1829 et mort à Londres le 20 août 1912, est un pasteur méthodiste britannique, fondateur de l'Armée du salut.

 

William Booth était le seul garçon des quatre enfants survivants de Samuel Booth et de Mary Moss Booth. Comme son père était un entrepreneur de maçonnerie dont les affaires ne marchaient pas très bien, la famille était pauvre, et Samuel fut contraint de mettre son fils au travail alors que William n'avait que treize ans. Il le fit embaucher par un prêteur sur gages. De ce fait ses études restèrent sommaire, mais il lut beaucoup et se forma lui-même à l'écriture et plus tard au discours.

 

Il passe son adolescence dans un quartier pauvre de la ville industrielle de Nottingham. Anglican par sa famille et sa première éducation religieuse, il se rattache à l’Église méthodiste à l’âge de treize ans.

 

Alors qu’il était pasteur dans les quartiers pauvres à l’est de Londres, il a fondé l’Armée du salut.

 

 

L'Armée du salut est, à l'origine un mouvement religieux fondé en 1865 par William Booth (1829-1912), pasteur méthodiste. C'est un mouvement international, présent dans 111 pays, qui fait partie de l'ensemble des Églises chrétiennes.

 

Ce mouvement n'a pas de doctrine spécifique par rapport au protestantisme habituel. Il insiste cependant sur la certitude d'un salut offert à tous par le Christ et de la transformation possible de tout être humain par sa grâce. Il est spirituellement influencé par le piétisme, et dans la lignée du christianisme évangélique.

 

Objectif 

Sa mission est d'annoncer l'Évangile de Jésus-Christ. Elle met en pratique ses principes chrétiens dans son action sociale, sans discrimination.

 

 

 Histoire 

William Booth fonde l'Armée du salut en 1865, en pleine révolution industrielle. À cette époque, les foules ouvrières s'entassent dans les quartiers pauvres d'East End (à l'est de Londres). À l'instar de Karl Marx qui y trouvera les fondements de son idéologie révolutionnaire, matérialiste, athée et basée sur le principe des masses, William Booth va proposer un autre moyen de salut à ces populations qui vivent dans la misère. Pour lui, le progrès social, politique et économique devrait découler d'une profonde transformation intérieure de l'homme, réconcilié avec lui-même par la puissance de l'Évangile. William Booth, sait cependant qu'avant de parler à quelqu'un de la promesse biblique, il faut pouvoir lui proposer des conditions de vie décentes sur terre. C'est l'origine de la devise : "Soup, soap, salvation" (Soupe, savon, salut).

 

Sous l'impulsion de la "Maréchale" Booth (fille de William) et de la famille Peyron, notamment Albin père et fils et de Blanche Peyron, l'Armée du salut est présente en France depuis 1881, elle crée alors l'Association des Œuvres Françaises de Bienfaisance de l'Armée du salut, reconnue d'utilité publique en 1931. Après avoir été interdite sous l'occupation, l'AOFBAS reprend son activité.

 

Depuis le 11 avril 2000, l'Armée du Salut France est scindée en deux ; la Fondation Armée du Salut et la Congrégation Armée du Salut.

 

La Congrégation de l'Armée du Salut, dont la devise est "Avec Dieu, avec l'autre, avec soi", porte les valeurs de l'Armée du Salut. Elle dispose aujourd'hui de 25 postes dévangélisation dans toute la France et anime une aumônerie dans nombre d'établissements de la Fondation.

 

La Fondation de l'Armée du Salut, reconnue d'utilité publique et dont la devise est "Secourir, accompagner, reconstruire", compte 45 établissements d'action sociale en France. Elle est habilitée à recevoir legs et donations et fonctionne pour beaucoup grâce à la générosité de ses donateurs.

 

En Suisse, l'Armée du salut est présente depuis 1882. Elle a commencé son activité par la ville de Genève.

 

 

 Une structure militaire 

 

Pour regrouper et mettre à l'œuvre les nombreux convertis qui le suivent, William Booth s'inspire du modèle militaire. Son organisation adopte vite une hiérarchie, une discipline, un uniforme, des règlements. Aujourd'hui, le quartier général international est toujours basé à Londres. Un général y coordonne l'action au niveau mondial et fixe les grandes orientations. Depuis le 2 avril 2006, le général Shaw Clifton  exerce cette fonction. Chaque territoire possède un quartier général national.

 

Publié dans DOSSIER DU JOUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

Bonjour,

Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.

Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.

La Page No-10, DIGITAL ART.

L'ART DIGITAL ! C'EST MATHÉMATIQUE ?

Cordialement

Clovis Simard


Répondre